APPROCHE
           
PRIORITÉ
          
NIVEAU Choix n° 1
 Infos
Musa Latina « L’invention de l’Antique »

ŒUVRES DE NIGRUS, ARCADELT, TRITONIUS, BRIXIEN, GAFFURIO,
TROMBONCINO, DE RORE ET LE JEUNE

Musa Latina « L’invention de l’Antique »

Ensemble Daedalus
Roberto Festa (flûte, percussion et direction)

ALPHA - 144


    Informations
    Commentaire

Tandis que la peinture illustre largement les phénomènes relationnels qui liaient la Renaissance et l’Antiquité, la musique, quant à elle, ne les mentionne que très peu. C’est donc avec un intérêt tout particulier que l’on aborde le programme initié par Robert Festa et son ensemble Daedalus. Marqués par les textes et par la sagesse des traditions gréco-latines antiques, des compositeurs du XVIe siècle tels que Cyprien de Rore et Claude Le Jeune – pour ne mentionner que les plus célèbres – mirent leurs talents dans l’écriture de pièces propres à satisfaire les aspirations d’un mouvement humaniste tout juste naissant. Alors que ce dernier forgeait ses valeurs sur des principes vertueux, le témoignage qu’il nous est donné d’entendre aujourd’hui atteste que, musicalement du moins, leur ambition ne relevait pas de l’utopie. D’une précision sonore quasiment holographique, ce disque, porteur d’abondance, nous transporte au-delà des modes et des styles. Ici, chaque voix se fait l’instrument de l’émotion, et chaque instrument, la voix de la séduction. Sous l’influence de la mélancolie, et avec pour perspective l’unique poésie, les acteurs de ce remarquable projet remettent au goût du jour les désirs d’un courant de pensée qui, s’il plaçait l’homme au centre de ses préoccupations, ne pouvait s’exprimer qu’avec l’art et la science au cœur de ses passions. C’est sans doute cela qui rend cet album aussi riche et passionnant.

T. HERVÉ - 06/2009